ARCHIVES DÉPARTEMENTALES D'INDRE-ET-LOIRE
Archives ecclésiastiques antérieures à 1790

Série G - Clergé séculier extrait de l'inventaire sommaire
par Charles LOIZEAU DE GRANDMAISON, archiviste.

G 1 à G 1093

•    G. 15 - Avis de Joseph Perrier de La Garde, approuvant la séparation de la paroisse de Vallières de celle de Saint-Roch, et l’érection de cette dernière en cure, en y ajoutant diverses maisons et hameaux qui seraient retranchés des paroisses de Sainte-Geneviève de Luynes, de Fondettes et de Charantilly [Charentilly], dont elles sont trop éloignées.

•    G. 18 -
Requête de Martin Hursault [Heurtault], curé de Fondettes, désirant faire supprimer deux autels qui ne sont ni fondés ni utilisés et occupent un emplacement considérable.

•    G. 34 -
Plans géométriques des pièces de bois composant la réserve générale des bois de l’archevêché, désignées au procès-verbal d’aménagement fait devant M. Lévêque de Gravel, grand-maître des eaux et forêts de la Généralité, le 12 novembre 1757, et situées dans les paroisses de Monnaie et de Fondettes, dressés par d’Artanval, géomètre arpenteur en la Maîtrise de Tours.

•    G. 35 -
Plans géométriques des bois de l’archevêché de Tours, situés dans les paroisses de Saint-Laurent-en-Gâtines et de Fondettes, et dépendants des seigneuries de Saint-Laurent et de Lavaré, divisés en huit coupes, suivant le procès-verbal d’aménagement fait en présence du grand maître des eaux et forêts de la Généralité, le 12 novembre 1757, certifiés conformes par M. d’Artanval.

•    G. 92 -
Actes par lesquels Mathurin Galloche, ancien curé de Saint-Martin de Sargé, Julien Pion, clerc tonsuré, Martin Poullet, curé de Fondettes, et Victor Berthereau, curé de Ligré, titulaires des chapelles de Sainte-Barbe alias Saint-Jean, Saint-Michel, Sainte-Marie de Maumont et Saint-Pierre des Fonds, desservies en l’église de Tours, consentent à la suppression des titres desdites chapelles, qui sont simples et sans résidence, et à la réunion de leurs revenus à la mense canoniale du chapitre.

•    G. 96 -
Déclaration d’un pré, prairie de Laubraye, rendue par Jean Roy, curé de Fondettes, chapelain, à Louise Dubois de Villiers, à cause de sa seigneurie de Bois-Rideau, située paroisse de Saint-Pierre-des-Corps.

•    G. 126 -
Chapelle Saint-Nicolas de la Recette : Bail à ferme de 50 chaînées de vignes, sises aux lieux appelés Beausolage et Château-Chevrier, paroisse de Rochecorbon, consenti pour 60 livres par Jean Roy, curé de Fondettes, chanoine prestimoine de Châtillon en l’église de Saint-Martin, et chapelain de Saint-Nicolas, à Michel Carreau, marchand.

•    G. 144 -
Testament de Jean Gervaise, chanoine de l’église métropolitaine de Tours, portant donation : de tout ce qu’il possède dans Beaumont-lès-Tours au recteur de ladite paroisse ; de 2 arpents de terre et pré, etc., à la chapellenie fondée en l’église de Tours par Mathieu Robin et desservie par Pierre Gervaise ; de rentes etc., aux recteurs de Saint-Georges, Francueil, Fondettes, Bourré, Artannes, Saint-Pierre-du-Boille, Joué, Montrichard, Luzillé, à l’église de Tours et à la bourse des anniversaires.

•    G. 211 -
Plan et arpentage de 14 prébendes dépendantes de l’église de Tours, situées en la prairie de Gloriette, paroisse de Joué, contenant ensemble 35 arpents 60 chaînées ; dressé par Touche, notaire et arpenteur royal à Vallières, les 15 et 16 octobre 1722.

•    G. 381 - (1753) Les habitants de l’Auberdière, Fondettes, Saint-Mars, Berthenay etc., reconnus par le Meingre de Boucicault, maréchal de France, exempts de guet et garde au château de Tours, comme sujets du chapitre.

•    G. 394 - (1785-1786) Terrier de la seigneurie de Saint-Cyr-sur-Loire, composée des fiefs de Saint-Cyr, vulgò Chaumont, Ludetèce modò Lutèce, et les Prêtrières, situés paroisses de Saint-Cyr, Mettray, Fondettes, Notre-Dame-la-Riche, et Saint-Avertin.

•    G. 396 - (1786 environ) Livre des cens et rentes dus à la seigneurie de Saint-Cyr, vulgò Chaumont, et aux fiefs de Lutèce et des Prêtrières, dans les paroisses de Saint-Cyr, Mettray, Fondettes, la Riche et Saint-Avertin, dressé par Jacques Périer, commissaire en droits seigneuriaux.

•    G. 412 - Déclarations rendues par divers au fief des Prêtrières, situé paroisse de Fondettes et appartenant au chapitre.

•    G. 420 - Aveu et dénombrement rendu au trésorier par Nicolas Courbefosse, aumônier de Saint-Martin, pour fiefs à Tours, Joué, Vençay, Louestault, Fondettes, etc.

•    G. 431 - (1311-1789) Sous-pelletier de Saint-Martin : Déclaration d’une closerie appelée la Sous-Pelleterie, près Saint-Cyr, fief de Bezay, d’un arpent de pré, prairie de l’Islette, paroisse de Fondettes, fief du maître-école, et des biens et revenus de ce bénéfice, rendus auxdits fiefs et au Roi, par Pierre Clavier, Guillaume Pillault et Joseph Sainson, sous-pelletiers. - Baux à moitié et à ferme, de ladite closerie, de 4 arpents de prés en la Grande et Petite-Islette, près la grande boire, et de la moitié d’une dîme à Sorigny, qui se perçoit sur le fief des Mottes, contenant 150 arpents, et sur les Grand et Petit-Letillé, de 120 arpents, par René Duruisseau, Jean Simon, Gabriel Lefebvre, René Letourneur, Jean Rouère et Joseph Moulin, souspelletiers, à François Dubuisson, Marie de Houdan, sa femme, seigneurs de Châtigny, paroisse de Fondettes, et autres.

•    G. 449 - Sentence arbitrale, attribuant au chapitre de Saint-Martin deux arpents de pré, situés près de Martigny, paroisse de Fondettes, et dont la propriété était revendiquée par Odart, prévôt de La Varenne, (1218). - Vente, en 1245, par Philippe Bordon aux chanoines, de 150 chaînées de pré, à Fondettes, derrière la maison Panvert, pour 20 livres tournois. - Baux à ferme par les chanoines :  - d’un pré de 2 arpents, dit le Clos-Gasnay, près de Maillé, pour 10 livres, en 1524 ; - d’un pré de 5 arpents appelé le Gué Barrilleau, sous le château de Martigny, pour 180 livres, 4 chapons et 6 charrois. - Procédure contre Jean Verdy, sabotier, de Lyon, qui avait fait couper, sur le pré du chapitre, 14 gros bouillards. - Plan des prés du chapitre, de Charles Le Boucher de Martigny et des Jésuites. - Aveu et dénombrement de la seigneurie et mairie de Martigny, fournis, en 1583 et 1681, par Louis et Charles Le Boucher à Mathurin Besnard, chanoine et Claude Chapelier, aumônier du Roi, prévôts de La Varenne.

•    G. 453 -
(1511-1788) Arpentage par Lunays, notaire en la baronnie de Châteauneuf, d’un pré de 5 arpents 45 chaînées en la paroisse de Fondettes, joignant les jardins, prés et pâtureaux de Martigny.

•    G. 455 -
(1679-1770) Arpentage de prés à Fondettes, Cangé, Beauregard, Beaumont et Saint-Cyr.

•    G. 456 -
Haute justice et droits honorifiques du Prévôt à Fondettes.

•    G. 469  -
(1241-1592) Livre des rentes dues aux bourses du trésor, des anniversaires, etc., dans les paroisses d’Oé, Cerelles, Charentilly, Fondettes, Mettray, Nouzilly, Saint-Cyr, Semblançay et Vouvray.

•    G. 496 -
Prieuré de Saint-Côme, réuni à Saint-Martin. Cession d’une vigne, aux Quarts de Fondettes, par Pierre Léturgeon à Martin Briffault, maître ouvrier en soie. - Bail pour 29 ans par les mêmes à Louis Le Boucher, seigneur de Martigny, de 4 arpents 41 chaînées de terre, près l’étang du Guéret, pour 13 livres. -  Baux à ferme et à vie : - de 10 arpents 75 chaînées de terre, au lieu des Cartes près les Landes Blanches, par les religieux et les chanoines de Saint-Martin à Louis Barbet de La Poterie et autres, pour 42 à 60 livres ; - de deux maisons, près la Fontaine-aux-Fromages et à Guichepie, avec 2 arpents de terre et pâture, pour 10 livres ; - du moulin des Roches, sur la Choisille, près le pont de la Motte, à Michel Boisseau, pour 1,200 livres, plus 12 setiers de blé au curé de Fondettes. - Déclarations des religieux au fief des Tourelles. - Échange de terres et vignes entre Martin Delaunay, seigneur dudit fief, et les chanoines de Saint-Côme.

•    G. 497 -
(1454-1789) Baux à ferme d’une maison et 4 arpents de terre, jardin et bois, près le ruisseau du Gué-Plessard, paroisse de Fondettes, par les religieux de Saint-Côme. - Jugement du présidial de Tours, condamnant Marin Duplastre, maître ouvrier en soie, à restituer audit couvent, 14 chaînées de taillis, situées dans le bois de la Grande-Laisse. - Bail à 3 vies, du lieu du Rayer, près la Bodinière, contenant 12 arpents, par les religieux, en 1454, à Jamet Bellouze et Perrette, sa femme, pour 12 sous 6 deniers de rente, et, en 1568, par Pierre de Ronsard, aumônier du Roi et prieur de Saint-Côme, à Laurent Pourrault, marchand, pour 47 sous 6 deniers et 2 poules, plus la dîme et les réparations. - Conférence et arpentage du même domaine, tenu en frêche par Étienne Vauhardy, Pierre Beauchêne et autres. - Procédure entre Louis Fergon, fermier de Bois-Rayer, le chapitre de Saint-Côme intervenant, et François Maulais, seigneur des Émeries, relative à un arpent de vigne et friche ; - détail dudit fief, formant le 5e lot des biens de Bernard Fourneau, vivant notaire à Luynes, échu à Maulais ; - enquêtes de Charles Mathé, lieutenant général, et de Claude Trévent, conseiller au bailliage de Tours. - Cession, à titre d’échange, en 1557, par Charles de Ronsard, prieur, à Augustin Tassin, religieux hôtelier, d’une vieille maison en ruine, appelée la Tallerie, et de 125 chaînées de vigne, pour 3 quartiers de vigne, au lieu-dit l’Hôtellerie, fief de Martigny. - Vente de la même vigne, en 1564, par Pierre de Ronsard, prieur. - Différend entre Joachim de La Chétardie, prieur, et les sieurs Jean Menant, Robert Salmon et Urbain Ladureau, qui veulent conserver une vigne dont le bail à vie est à son terme (1629). - Conférence, arpentage et bornage de la closerie et frêche de la Guignière. - Bail pour 99 ans, de 3 arpents de terre et vigne à Montgrignon, près la Bruère, par Pierre Fournier, prieur de Neuil, à Claude Clousteau, savetier, pour 34 livres. - Bail à vie du clos de vigne de La Thibaudière, alias Montgrignon, par les religieux à Pierre Courtault, sacristain, pour 20 livres, à la charge de le replanter en 6 ans. - Bail de la terre et seigneurie de la Bruère, de la closerie de Montgrignon, etc., par le chapitre à Jean Guespin, pour 740 livres. - Rente de 20 sous 4 deniers due à Saint-Côme sur une closerie appelée la Maison d’Ardoise, paroisse de Fondettes. - Procédure entre Étienne Deschamps, procureur, et le chapitre de Saint-Martin, se disant respectivement propriétaires du Rayer et de 170 chaînées de bois taillis, joignant ceux des Émeries ; - sentence des eaux et forêts qui donne le tort aux chanoines.

•    G. 500 -
(1564-1785) Sentence du présidial de Tours, condamnant Pierre Felon et Pierre Ferrand à payer au couvent de Saint-Côme, deux années d’une rente de 20 sous, sur maison et terre près le bois de Martigny. - Aliénation de 70 chaînées de vigne, dans le fief de la mairie de Martigny, par le prieur, pour acquitter sa taxe de 66 écus 8 sous 9 deniers, ordonnée pour l’extirpation de l’hérésie, etc. - Déclarations de la métairie du Haut-Martigny, rendues à Louis Le Boucher, seigneur de Château-Gaillard, paroisse de Fondettes, par les prieurs de Saint-Côme. - Accord pour bornage entre Fiacre Dumu, aumônier et procureur de Saint-Côme, et Anne Besnard, veuve de Jérôme Drouin, auditeur en la Chambre des comptes, dame de la terre de Paradis, adjacente à la métairie du Petit-Martigny. — Contestation entre les chanoines de Saint-Martin et le sieur Patas-Bellegarde, propriétaire du Guillay, qui avait transporté un chemin et exécuté divers travaux d’embellissement sur une terre de 9 arpents, dépendante du Petit Martigny et adjacente audit Guillay ; mémoires de Patas et des chanoines ; - plans des lieux, avant et après les entreprises du sieur Bellegarde. - Baux à ferme, de la métairie du Haut-Martigny, et de la dîme de Thouadé, la closerie, occupée par l’abbé Dumont. - Plans des bâtiments du Petit-Martigny et des travaux à y faire.

•    G. 501 -
(1729-1789) Arrêt du Conseil d’État, autorisant le prieur de Saint-Côme à vendre 221 pommiers sur le retour et 43 chênes épars, de 150 ans, sur les taillis et pâturages de la Bruère, pour réparer les bâtiments de la métairie de la Roche. - Adjudication, à Gabriel Riverain, pour 1 200 livres, d’une grange à construire audit lieu. - Vente de chênes, de 40 à 300 ans, dans les bois de Saint-Côme, de la Bruère, etc., pour la reconstruction du pont de Saumur, écroulé pendant l’hiver de 1728, et les réparations de l’église et des bâtiments du prieuré. - État des bois du prieuré ; - portions à receper et ensemencer en gland. - Mémoire des adjudications faites dans les bois dépendants du couvent de Saint-Côme, en 1730. - Décomptes, quittances, etc., concernant les travaux exécutés par Riverain. - Procès-verbal d’Armand Dumont, conseiller en la maîtrise des eaux et forêts, et ordonnance de Benoît Eynard de Ravanne, grand maître, pour le règlement desdits ouvrages. - Procédures contre divers particuliers, pour délits commis dans les bois. - Lettre de M. de Machault, garde des sceaux, concernant les allées et embellissements faits par les religieux dans les bois de Saint-Côme. - Ordonnance royale qui autorise le chapitre de Saint-Martin à couper les bouillards venus à terme, à la condition d’en replanter, et le décharge de l’amende de 500 livres, portée dans la sentence des eaux et forêts. - Ventes des bois taillis du Ruau-d’Épeigné, de Guichepie, etc., par Luc Garnier, chanoine, directeur de la manse de Saint-Côme. - Ordonnance de Jean Cabanel d’Anglure, grand maître des eaux et forêts, autorisant les chanoines à défricher un arpent de pâtureau et à arracher 129 bouillards et 24 truisses, à la charge de planter en glands et frênes un arpent de terrain et de le clore de fossés. - Martelage des futaies à vendre, et réparations à faire à la ferme du Ruau-d’Épeigné. - Plans des bois des Cartes, des Vigneaux, de la Bruère, du moulin d’Épeigné, du Rayer, de la Grande-Laisse, du Mortier, de la Fontaine-au-Fromage, etc. ; - des domaines de la manse de Saint-Côme, près le moulin des Guérets, etc.

•    G. 502 - (1220-1768) Procédure entre Huette Estoubelle ou Estoublesse, dame de La Roche-Bourdoygne, près Rochecorbon, et de Bois-Jésus, veuve d’Hardouin Viau, écuyer, et les religieux de Saint-Côme, réclamant 3 années d’une rente de 12 setiers de froment, assignée sur le moulin de Bois-Jésus, paroisse de Fondettes. - Mémoire concernant ledit moulin, arrenté par le convent à Jean Aubemar, chevalier, seigneur de Bois-Jésus, et possédé successivement par Hélie de Tallemon de La Rochelle, Joachim de Pontlevoy, Robert de Pontavié, Pierre de Brisefort, Guillaume de La Roche et autres, seigneurs de Bois-Jésus. - Transaction par laquelle Huette Estoubelle s’engage à payer ladite rente et les religieux se contentent de 30 réaux d’or pour les arrérages et frais. - Jugement de François, lieutenant général du bailli de Touraine, contre Jacques Bigot et Martin Ayrolde, seigneurs de Bois-Jésus, qui refusaient d’acquitter cette rente.

•    G. 505 - Déclaration au greffier de la maîtrise particulière, des eaux et forêts, des bois laissés aux religieux par les prieurs, pour leur entretien, dans les métairies de Pleinchamp, à Ballan, du Ruau-d’Épeigné, à Savonnières, et dans la paroisse de Fondettes.

•    G. 506 - (1449-1771) État des biens et revenus du prieur, comprenant les moulins des Roches ; les métairies du Haut-Martigny et de la Bruère, à Fondettes, et de la Petite Carte, à Joué, affermées à moitié ; 12 arpents de prés, prairies de Gloriette et de Chamard ; une rente de 60 setiers de blé et seigle, due par Saint-Martin ; la maison du Perron ; le bois de Saint-Côme, de 50 arpents, et le droit de pêche dans la Choisille. Marché, en 1598, entre Jean Damont, paveur, et Benjamin Duplessis, aumônier du Roi, prieur de Saint-Côme, pour refaire à neuf des quais et talus du moulin à foulon de Charcenay, relever et réparer diverses brèches, etc. - Autre en 1615 entre François de La Chétardie, prieur, et les sieurs Sourdeau et Boutegourd, maçons, pour la construction d’un batardeau au-dessous dudit moulin. - Nivellement des eaux de la Choisille entre le moulin de Charcenay, appartenant aux dames de Beaumont, et celui des Roches, situé au-dessous. - Signification d’un committimus de la chancellerie de Paris, faite en 1643, à la requête de Joachim de La Chétardie, prieur, à François Boucher et Pierre Bailly, teinturiers en laine, qui faisaient périr le poisson de la Choisille par le lavage de leurs teintures écarlates. - Bail à ferme, par ledit prieur, d’un jardin appelé l’aunaie de Saint-Côme, enveloppé par la Choisille, près du moulin de Charcenay. - Procédure de 1487 à 1492, entre Pierre d’Amboise, évêque de Poitiers, prieur de Saint-Côme, et Jaquet Chezière, prétendant avoir le droit de tirer des pierres dans une carrière, près de la Motte-Monthoyau. - Arpentage des prés du lieu des Roches, produisant 15 arpents 40 chaînées et demie. - Contestation entre le prieur et divers habitants, qui avaient comblé les fossés du pré joignant le moulin, pour y faire pacager. - Bail à vie, en 1721, d’une cave en rue, dite la cave aux Tessiers, près le pont de la Motte, par François Rousseau de l’Aubanie, prieur, à Pierre Touche, notaire ; - plan de ladite cave. - Visites des moulins des Roches ; - différend entre le fermier et M. de l’Aubanie, prieur, refusant de l’indemniser des pertes occasionnées par trois grandes crues, en 1712, dont la dernière avait duré trois semaines, ruiné 8 arpents de pré et arrêté les moulins pendant trois mois.

•    G. 507 - (XVe siècle-1773) Quittances des arrérages de 30 sous 7 deniers obole de cens payés par les religieux de Saint-Côme à Louis Le Boucher, écuyer sieur de Lhommelaie et de Martigny. - Saisie de la métairie de la Bruère, à la requête du seigneur de Martigny, pour 28 années d’arrérages ; - publication du bail judiciaire de ladite métairie ; - détail des sommes que les fermiers, ou leurs héritiers, doivent verser au prieur pour le rembourser des 16 écus 18 sous 4 deniers qu’il a payés à la seigneurie de Martigny. - Déclarations et dénombrements du Haut-Martigny et de la Bruère, rendus par les prieurs et religieux de Saint-Côme auxdites seigneurie et mairie.

•    G. 508 - (1538-1762) Transaction entre les religieux de Saint-Côme et Mathurin Daguet, sous-prieur, qui trouvait trop faible la rente de 4 livres, accordée à Gilles Daguet, son prédécesseur, pour avoir transporté sa maison du pont de la Motte sur une portion de la terre de Champboucher, qu’il avait prise à vie ; ladite rente de 4 livres est portée à 6.

•    G. 510 - Arpentage des vignes et terres d’une closerie appelée la Guignière, à Fondettes, dépendante de l’Aumônerie. - Bail à vie canoniale des closeries de la Guignière et de l’Hôtellerie, par le chapitre à Jacques Dauphin, chanoine, à la charge de remettre en bon état les vignes et bâtiments. - Différend entre ce dernier et le chapitre, qui veut lui retirer lesdites closeries, sous prétexte qu’il n’est plus que chanoine honoraire ; - avis contradictoires des avocats consultés ; - accord par lequel Dauphin renonce à son bail et n’exige pour indemnité que les fruits de l’année courante. - Bail à vie de la même closerie, à Nicolas Moisy, bourgeois de Tours, pour 200 livres. - Requête de M. Luce, propriétaire de Belair, près la Guignière, demandant au chanoines la cession d’une parcelle de leur clos pour faciliter l’entrée de sa maison. - Plan de ladite parcelle.

•    G. 511 - (1448-1783) Sacristain de Saint-Côme. - Charte de Jacquet Binet, seigneur des Tourelles et de la Guignière, amortissant les acquisitions faites, dans son fief, par le sacristain de Saint-Côme. - Transaction entre Jean et Philippe Remonneau et Adam Ogier, sacristain qui, voulant rentrer en possession d’une maison, près le pont de la Motte, jadis donnée à vie par ses prédécesseurs, accepte en échange, un logis avec jardin, sur le chemin de la Motte à Saint-Cyr. - Bail, en 1569, pour 6 livres de rente, d’un demi arpent de vigne, paroisse de Fondettes, par Pierre de Ronsard, aumônier du Roi et prieur de Saint-Côme, à Jean Millet, hôtelier dudit couvent. - Quittance de Taschereau pour 29 années de cens dues au fief des Tourelles, sur une vigne dite la Secrétainerie. - Déclarations de terres et vignes fournies audit fief par Joseph Faré et Joseph Patas, sacristains. - Baux à ferme : de terres, vignes et treilles, près le pont de la Motte, paroisses de Fondettes et Saint-Cyr, par les sacristains Jean Breton, Jean Belot, Gilles de Préaubert et Toussaint Faré, à Jean Lecerf, maître maçon, et autres. - Accord entre les religieux de Saint-Côme et Martin Delaunay, seigneur des Tourelles, pour creuser et élargir les fossés qui séparent leurs vignes, de manière à empêcher les fraudeurs d’y pénétrer.

•    G. 517 -
Lettres de Charles VII, qui exempte de tous droits les biens et acquêts des religieux de Saint-Côme, et de Henri IV, défendant aux gens de guerre de ravager leurs domaines, situés dans les paroisses de Joué, Ballan, Fondettes, Druye, Savonnières, etc.- Échange de terre et jardin, entre Charles de Ronsard, prieur, et Adam Ogier, sacristain. - Plan des futaies, terres et prés qui entourent les bâtiments et jardins du prieuré. - Commission du bailli, donnée aux assises des oudrières et de la Choisille, pour faire saisir tous les bois qui se trouveront sur la rivière et serviront à réparer les moulins de Saint-Côme. - Droits de basse justice à Saint-Côme, de deffais ou pêcheries dans la Choisille, etc. - Métairie des Roches, à Fondettes, et les deux moulins, affermés par M. d’Amboise, prieur, pour 660 livres et 10 muids de blé. - Accord entre les religieux et Charles Chauvin, seigneur de Martigny, qui, pour avoir part à leurs prières, se désiste de ses prétentions sur les terres situées en son fief. - Bornage des fiefs de Château-Gaillard et de la métairie du Haut-Martigny, entre le duc de Montmorency, et M. de La Chétardie, prieur. - Sentence prononcée contre les officiers de François, seigneur de Maillé, et autorisant les religieux à tenir, quatre fois l’an, les assises dans leur fief de la Malaudière, à Fondettes. - Violences commises par René Sarrazin, gendre de Gédéon, sieur de Barray, contre un sujet de Saint-Côme, qui le blâmait de chasser dans la garenne de la Bruère. - Plans des bois situés autour de la métairie de la Bruère. - Rentes dues à Saint-Côme, sur maisons et jardins en la ville de Tours, sur les frêches du Clos-Poulard ou Poulin, jadis la Cômerie, etc., paroisse de Saint-Venant ; des Prêtrières, etc., paroisse de Saint-Cyr, du Chesneau, des Bordes, etc., à Fondettes ; de la Goupillère, à Luynes ; de la Gilbertière, à Ambillou, etc.

•    G. 518 -
Inventaire des titres du prieuré de Saint-Côme. Les titres analysés remontent à 1411. Droits de pêche dans la Choisille, depuis les moulins de Charcenay jusqu’à son embouchure dans la Loire. - Réparations des bâtiments de la métairie et du moulin des Roches, sur la Choisille. - Débordements des eaux de ladite rivière, en 1712 et 1733. - États des sujets ajournés aux assises de la seigneurie de la Malaudière, paroisse de Fondettes. - Plans, description et contenances des futaies et taillis, situés autour de la métairie de la Bruère, même paroisse. - Accord, en 1620, portant échanges entre les chanoines de Tours et de Maillé, le chevecier de Saint-Martin et M. de La Chétardie, prieur de Saint-Côme, décimateurs de Fondettes. - Procédure entre ledit prieur et M. Boureau, curé, qui voulait profiter de la déclaration du Roi, du 16 janvier 1686, et ne donner qu’une partie des biens de sa cure.

•    G. 519 -
(1753) Inventaire des titres de la mense de Saint-Côme. Les pièces analysées remontent à 1363. -  Fermages des quarts de Fondettes, de la métairie du Chesneau, autrefois la Frêche-au-Prieur, de la closerie des Recours, etc., dite paroisse. — Rentes dues aux religieux sur les frêches du Crucifix-Vert, sur le moulin de Bois-Jésus, etc. - Restitution par les enfants Remonneau au frère Adam Oger, sacristain, d’une maison et jardin, près le pont de la Motte, qu’ils possédaient indûment. - Accord, au sujet d’un fossé commun avec Delaunay, seigneur des Tourelles.

•    G. 521 -
  (1725 environ) Inventaire des titres des domaines et rentes de la manse conventuelle du prieuré de Saint-Côme. Les pièces analysées remontent à 1363. - Baux à ferme des lieux et métairies de la Varenne, la Bruère, le Ruau d’Épeigné, la Petite-Carte, Plainchamp, à Ballan, le Petit Martigny, le Carroi-du-Puy, la Pousseterie, près Saint-Côme, etc.

•    G. 522 -
Livres des fermes et rentes, avec la recette, de la manse conventuelle et des offices claustraux du prieuré de Saint-Côme. - Recettes des fermes du Pressoir-aux-Moines, à Fondettes ; Rentes de 11 setiers de froment, sur le moulin de Bois-Jésus, à Fondettes, appartenant à Charlotte Gaillard de la Menaudière.

•    G. 534 -
(1511-1663) Chapelle du Crucifix-Vert. - Vente par Denis Émery, plumassier, aux chanoines de Saint-Martin, d’une rente de 5 livres, assignée sur maison et jardin, rue des Filles-Dieu, modò Neuve, pour 27 écus d’or soleil, provenant des legs faits par Jean Lopin, chanoine et sous-école, pour la fondation d’une messe tous les vendredis de l’année à l’autel du Crucifix. - Provisions de la chapelle du Crucifix, en faveur de Maître Ad. Dupuy, prêtre, après le décès de Guillaume Legay. - Rapport d’un commandement de Nicolas Girard, appelant devant le bailli de Touraine, Thomas Delaunay et autres, détenteurs de la frêche du Crucifix-Vert, sur le chemin de la Roche à Bois-Jésus, refusant d’acquitter une rente de 3 setiers de froment et 10 sous. - Ordonnance de François Leloyer, chantre en dignité et official de Saint-Martin, réduisant à une par mois, les 52 messes fondées par ledit Lopin, à cause de la modicité des revenus.

•    G. 535 -
(1360-1786) Chapelle de Notre-Dame des Dévoyés. Extrait des sommations faites aux chanoines de Luynes, pour une rente de 50 sous, due au chapelain, Jacques Goullard, sur le domaine de la Roullière, à Fondettes.

•    G. 566 -
(1743-1770)  Registre des fermes du temporel de Saint-Martin. - Terres, seigneuries, métairies et dîmes du Petit-Barré et des Chevaleries, à Fondettes, 470 livres.

•    G. 567 -
(1739-1767) - Livre des fermes des prés, avec la recette - Prés de l’Islette, Gasnay etc., paroisse de Fondettes, contenant 12 arpents 83 chaînées, affermés 305 livres.

•    G. 568 -
(1670-1784) - Plans et procès-verbaux d’arpentage des bois du Petit-Barré, à Fondettes.

•    G. 569 -
(1755-1757) Registre, des bois de Saint-Martin situés dans le ressort de la maîtrise particulière de Tours. - Plans des futaies et taillis du Petit-Barré, à Fondettes.

•    G. 664 -
(1615-1787) - Arpentage de 102 chaînées de vigne, près Paradis, paroisse de Fondettes, détachées du Petit-Martigny, et arrentées par Joachim de la Chétardie, prieur de Saint-Côme à François Gohuau, pour 11 livres 12 sous 6 deniers. - Déclaration d’une closerie près La Guignière, rendue par les chanoines de Saint-Venant au fief de Martigny. - Transaction entre le chapitre et les administrateurs de l’Hôtel-Dieu, légataire universel d’Étienne Margot, chanoine de Saint-Venant. - Accord entre Vincent Pétard, chanoine, et Nicolas Dupuy, qui cède un passage autour de sa grange, située au village de La Guignière, pour 3 pieds de mur et terrain, dont il avait besoin pour bâtir une chambre haute. - Vente par l’Hôtel-Dieu au chapitre, de 50 chaînées de vigne, en 4 pièces, à Vauléart. - Inventaire des titres de la closerie de La Guignière. - Bail à vie dudit lieu, pour 65 livres. - Consultation au sujet  des loyers, fermes et rentes du chapitre de Saint-Venant. - fermes de maisons et terres situées Pavé-du-Plessis, à La Bourdonnerie, à La Guignière, près La Membrolle.

•    G. 668 -
(1761-1790) - Livre de recette des loyers, fermes et rentes, dus au chapitre de Saint-Venant, et des devoirs et rentes, à la charge de ce dernier. - Recettes 65 sols, par l’abbé Dessault, chanoine, pour une closerie à La Guignière, paroisse de Fondettes.

•    G. 808 -
(1512-1773) FONDETTES - Aveu et dénombrement, du fief de La Bourdonnière, à Fondettes, rendu, en 1512, par Nicolas Briffaut, curé dudit lieu, à Gilles de Laval, seigneur de Maillé, Rochecorbon, etc. - Déclarations de pièces de terre et vigne, chargées de rentes envers la cure, fournies aux fiefs de La Malaudière et de La Bruère, dépendants de Saint-Martin, par Antoine Boussignou, Jean Pajeau et Antoine Graslin, vignerons. — Requête de Jean Roy, curé de Fondettes, et des procureurs fabriciers à l’intendant contre Étienne Vernier, sous-fermier des domaines, qui leur réclame 260 livres pour droits d’amortissement d’un legs de 78 livres de rente, fait en 1719, à la fabrique par Louis Bordier, sergent royal. - Testament de François Hersant, de Fondettes, léguant 11 livres 15 sous de rente au prêtre qui desservira deux chapellenies à l’autel de Notre-Dame.

•    G. 1034 -
(1649-1770) VALLIÈRES - Testaments : de Marie Borde, femme de Mathurin Menard, léguant au curé 3 chaînées de vigne, au lieu dit les Clérisseaux, et 4 livres pour les réparations de l’église ; — de Clément Catinat, abbé de Saint-Julien, portant entre autres legs considérables les sommes de 1,500 livres, pour la fourniture d’ornements aux églises de Vallières, Saint-Roch et autres, et de 100 livres pour les pauvres dudit Vallières et de Saint-Roch ; - de la maison de Belabry et d’une pension de 100 livres à la sœur Catherine Raison, pour y instruire les jeunes filles ; - de Françoise Prêteseille, novice en l’abbaye de Beaumont-lès-Tours, donnant à la fabrique, avant d’être reçue professe, un arpent de pré, près la chaussée, 60 chaînées, en la prairie d’aval, près la grande boire, et 110 chaînées de terre et vigne, aux Perruches et près La Margaudière. - Déclaration du presbytère et des domaines de la cure, rendue à la seigneurie de Vallières, dépendante du collège de Tours, par Martin-Pierre Moreau, curé. - Titre nouveau d’une rente de 15 sous, due par Marie Roy, veuve Catherine Raison, pour y instruire les jeunes filles ; - de Françoise Prêteseille, novice en l’abbaye de Beaumont-lès-Tours, donnant à la fabrique, avant d’être reçue professe, un arpent de pré, près la chaussée, 60 chaînées, en la prairie d’aval, près la grande boire, et 110 chaînées de terre et vigne, aux Perruches et près La Margaudière. - Déclaration du presbytère et des domaines de la cure, rendue à la seigneurie de Vallières, dépendante du collège de Tours, par Martin-Pierre Moreau, curé. - Titre nouveau d’une rente de 15 sous, due par Marie Roy, veuve de Jacques Testu, et autres, comme détenteurs d’un arpent de terre, au lieu dit La Prêtrise.

•    G. 1093 -
Baux à divers particuliers de deux prébendes en  la prairie de Belherbouse, par Nicolas Simon, chanoine de Saint-Martin, des lieux de La Bruère et de La Chaise-au-Diable, paroisse de Fondettes, par François Rousseau de Laubanie, prêtre, prieur commendataire de Saint-Côme.




Série G, supplément - Archevêché, chapitre de l'église cathédrale, chapitres des églises collégiales, paroisses- extrait de l'inventaire sommaire


G 1122 à G 1391

•    G. 1172 -  TOURS : chapitre de la collégiale Saint-Martin. Rentes : titres. Titres de rentes sur des biens sis à Fondettes 1355-1785.

•    G. 1184 -
TOURS : chapitre de la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier. Domaine et rentes. Titre d'acquêt d'héritages à Tours et à Fondettes, 1467. Titres de rentes dues au Chapitre les jours de St. Michel et de Noël sur des biens sis à Tours et à Fondettes, 1471-1775.

•    G 1247 -
FONDETTES : cure, 1708-1773. Rentes. Titre de fondation de quatre messes chantées et donation de pièces de vignes, 1708. Titre de la rente de 8 l. due sur lesdites vignes, 1773.