Au temps où les abeilles…

Parmi les nombreuses cartes postales de Fondettes éditées au début du 20e siècle, l’une présente une vue originale du plateau qui domine le lieu-dit Les Roches et le hameau de La Guignière. Sur ce cliché on distingue d’abord la tour de Bellevue, une haute construction, attachée à la propriété du même nom, du sommet de laquelle on profitait certainement d’un panorama exceptionnel sur la Loire et la ville de Tours. Cette tour a été détruite lors des bombardements qui ont visé le pont de la voie ferrée sur la Loire près du Pont de la Motte. Et sur la même image, dans le parc de Bellevue, au pied de l’édifice, on peut apercevoir une rangée d’au moins une vingtaine de ruches. Ce rucher appartient au propriétaire de Bellevue, un certain Eugène Hardouin. Ce dernier est originaire de Parçay-les-Pins (49), où il est né le 28 décembre 1849. Après son mariage, il s’installe comme marchand chasublier (fabricant de vêtements sacerdotaux) à Bressuire (79). Une fois retiré des affaires, il acquiert le domaine de Bellevue et s’adonne à sa passion pour l’apiculture, devenant même président de l’association syndicale apicole d’Indre-et-Loire. Eugène Hardouin meurt à Fondettes le 10 janvier 1927.