Les occupations antiques du site de Chatigny

Le comte Charles de Beaumont, propriétaire du château de Châtigny à la fin du 19 siècle et au début du 20e , était historien-archéologue, membre de la Société archéologique de Touraine (SAT) et inspecteur départemental de la Société française d’archéologie pour le Loir-et-Cher. Ses compétences en matière d’archéologie l’ont amené à effectuer des recherches sur sa propriété de Fondettes, où il suspectait une occupation humaine dès les premiers siècles de notre ère. Il ouvrit donc un chantier de fouilles à l’ouest du parc du château. Et c’est ainsi qu’il mit au jour les fondations de constructions antiques qui furent identifiées à l’époque comme les restes d’une villa gallo-romaine.
Après la Seconde Guerre mondiale, un nouveau propriétaire, Félix Benoît du Rey, lui-même passionné d’archéologie, poursuivit les recherches et découvrit que cet ensemble antique s’étendait sur une superficie plus vaste que supposée par M. de Beaumont, jusque sous le château.
Les récents acquéreurs du domaine, adhérents de Fundeta, eux aussi sensibles à la préservation de leur patrimoine et à une meilleure connaissance de son histoire, ont engagé des travaux de restauration. Une étude préalable sur les maçonneries antiques, prescrite par les services de l’État, est menée dans le cadre de ce projet. Philippe Salé, l’archéologue de l’Inrap qui conduit le chantier de fouilles, et Simon Bracquemond, étudiant en master Sciences Historiques à l’Université de Tours, qui l’assiste, présenteront, lors d’une conférence organisée par Fundeta le dimanche 16 octobre prochain, l’état de leurs recherches sur le site.
De nouvelles hypothèses sur ce qu’on appelle depuis plus d’un siècle la villa gallo-romaine de Châtigny seront peut-être évoquées. Cette présentation sera en tout cas l’occasion de plonger à nouveau dans l’histoire très ancienne de notre commune.

Charles de Beaumont
Félix Benoit du Rey