L’association a découvert il y a quelques années Louis Marchand des Raux, né en 1902 à Fondettes, jardinier et peintre de talent. Une rue de Fondettes porte désormais son nom. Mais si le personnage est étonnant à plus d’un titre, il a aussi, lui le petit paysan illettré, écrit ses mémoires. Fundeta a choisi d’éditer ce qui concerne son enfance à Fondettes jusqu’à la 1ère guerre mondiale et sa jeunesse en Touraine où il va découvrir ses deux passions le jardin et la peinture. C’est un témoignage inédit de la la vie quotidienne d’un enfant fondettois au début du 20e siècle.