Un domestique noir à la Billeterie

Le registre d’état civil de Fondettes mentionne, à la date du 13 septembre 1807, l’acte de décès de “Gabriel, fils de père et de mère inconnus, nègre originaire né à Saint Domingue, âgé de soixante dix sept ans” décédé au château de la Billeterie.

L’énigme vient d’être résolue ! Lors de la Révolution, une famille originaire de Saint Domingue, les Guibert-Minières, qui avait probablement construit sa fortune, au cours du 18e siècle, dans l’exploitation des ressources de la colonie française (et peut-être aussi dans la traîte des noirs), fuit l’île au moment où celle-ci s’enflamme, à la suite des évènements en France et des débats sur l’esclavage. Les Guibert-Minières arrivent en Touraine et acquièrent à Fondettes plusieurs belles closeries et propriétés. Jacques-Nicolas de Guibert est propriétaire de la Plaine tandis que son frère ainé, Claude-Michel, qui a acquis plusieurs domaines ecclésiastiques dans le cadre de la vente des biens nationaux, est propriétaire de la Billeterie. Et c’est sans doute lui qui a ramené son vieux domestique noir de Saint Domingue.